Tous

PAULINE LAIGNEAU

Joaillière

Pauline Laigneau : le succès de l’entrepreneuriat

Écrit par Nora Bussigny, @nora_bussigny

 

Le nom de Pauline Laigneau ne vous est pas inconnu ? Rien de plus normal, car cette entrepreneuse a su conquérir un vaste public, tout d’abord par le biais de sa marque de joaillerie Gemmyo, mais également depuis quelques années sur les ondes avec son podcast à succès « le Gratin ». 

Il est certain que le curriculum vitae de Pauline ferait pâlir d’envie n’importe quel étudiant. Après une hypokhâgne et une khâgne où elle hésite entre le journalisme et l’enseignement, la jeune Pauline intègre la prestigieuse Ecole Normale Supérieure, se spécialise en lettres modernes et obtient même l’agrégation d’anglais. Et pourtant, alors qu’elle se présente à l’oral de l’ENA, Pauline échoue. Dépitée, elle entre finalement en deuxième année à HEC, où elle choisira un cours d’entrepreneuriat, cours qui s’avérera finalement être bien plus qu’une simple option.

Gemmyo, la marque qui dépoussière la joaillerie 

Et c’est en 2011, alors que Pauline et son fiancé arpentent les différentes bijouteries à la recherche de leurs bagues de fiançailles qu’ils prennent conscience qu’aucune des prestigieuses marques n’arrivent à leur apporter l’expérience qu’ils escomptaient. Après un rapide tour d’amis, ils réalisent qu’ils sont loin d’être les seuls à faire ce postulat. L’idée de « Gemmyo », une marque française de bijoux à l’expérience bienveillante et personnalisable est rapidement née.

Reconnaissable à l’image d’un chat rose, tapissant les murs des métros parisiens, « Gemmyo » a rencontré un succès immédiat en déconstruisant l’esprit d’une joaillerie traditionnelle. « Le chat rose était en quelque sorte un pied de nez à la panthère de Cartier, car chaque joaillier a son animal emblème » raconte Pauline en riant. Et la « patte » de Gemmyo, c’est bel et bien le chat que l’on retrouve sous la forme de bijoux, notamment dans la collection « gemmiaou ». 

Depuis, Gemmyo a su s’imposer dans le paysage des bijouteries françaises et travaille avec plus d’une centaine de joaillers français. Si la marque était tout d’abord accès sur la vente en ligne, cette dernière a évolué pour passer de showroom et pop-store à trois boutiques physiques respectivement à Paris, Lyon et Toulouse. 

Echanger sur les « réussites » : le podcast le Gratin

Pauline a plongé dans le monde du podcast en 2018, lors de ses séances de course à pieds, sur les conseils d’un ami. Ravie de découvrir des podcasts internationaux sur des parcours de vie professionnelle, Pauline constate cependant qu’il n’y a pas d’équivalent français à ce qu’elle recherche. Elle se lance alors dans la création de son propre podcast, anciennement « la Crème de la Crème » et aujourd’hui connu sous le nom du « Gratin ». « Au début très honnêtement je travaillais sur le podcast le soir et les week-end. Travailler 7 jours sur 7, j’aime ça, mais cela ne reste pas viable sur du long terme. J’ai alors renforcé l’équipe chez « Gemmyo » et créé une équipe chez « le Gratin ». J’ai trouvé ce qu’il me fallait : des personnes fiables qui sont devenues des appuis fondamentaux » explique Pauline. 

Le podcast abordant le succès des interlocuteurs devient à son tour une réussite : entre 250 000 et 300 000 personnes sont au rendez-vous chaque mois. En discutant avec des invités connus ou non du public, Pauline revient sur leurs carrières et conseille également les personnes souhaitant se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat par le biais de formations. Celle qui hésitait au début de ses études à enseigner est finalement revenue par un autre biais à ses premières amours. 

Combined Shape

Ce qui compte pour moi, au-delà de la transmission, c’est l’impact en profondeur que l’on a sur les autres en les aidant à agir.

L’entrepreneuriat, une vision

Cette fille d’architecte paysagiste le dit, elle aime l’idée « de planter une graine et d’avoir la patience de la voir devenir un arbre ». Se qualifiant elle-même d’optimiste, elle reconnait avoir la faculté de voir et savoir saisir les opportunités. « J’aime lancer des entreprises qui deviennent par la suite indépendantes. Mais je veille toujours à optimiser mon temps pour composer avec mon besoin d’être productive ». 

Interrogée sur sa définition du succès, elle sourit : « Je sais que le succès est éminemment protéiforme. Il peut varier dans le temps mais je crois qu’il est fondamental de prendre le temps de le savourer. Si j’avais un conseil, c’est de réussir à faire une pause et de regarder ce que l’on a réussi à accomplir jusque-là. Atteindre un objectif et passer directement à un autre challenge ne sert à rien, il faut prendre le temps d’apprécier le cheminement par lequel on y est parvenu, car sinon c’est une fuite en avant permanente ». 

 

Podcast : le-gratin.fr

Site Web : gemmyo.com

Instagram : @paulinelaigneau & @gemmyo

Portraits

Nos invités

EMMA SAWKO

Businesswoman

ANGELO MUSA

Chef Pâtissier

JEAN-EDERN HURSTEL

Chef

CAPRINI & PELLERIN

Architectes

OSCAR LUCIEN ONO

Nouveau maestro des intérieurs raffinés

AMANDA MILLE

Sur les pas de son père…

slide-left Created with Sketch.
slide-right Created with Sketch.

Drag

Découvrir